Get Adobe Flash player

PROGRAMME

Le projet Nanofrèzes vise à améliorer les connaissances fondamentales, expérimentales et procédurales dans les mécanismes de réactivité, de transferts et de toxicité des nanoparticules de fer qui sont utilisées dans le cadre du traitement des nappes phréatiques polluées par des polluants organiques récalcitrants et notamment ceux dont la biodégradabilité ou l’atténuation naturelle sont faibles ou retardées du fait des conditions spécifiques des polluants et/ou du milieu.

Le programme comprend plusieurs phases critiques :

i) recherche fondamentale sur la synthèse et la préparation des nanoparticules formulées en surface,


ii) étude de réactivité globale, mettant en regard les taux de dégradation aux produits formés en fin de réaction,

 

iii) étude des mécanismes moléculaires et cinétiques de l’évolution des phases métalliques et oxydées (± partiellement) et les contaminants organiques,

 

iv) étude expérimentale de laboratoire sur colonne afin de déterminer les formulations limitant les interactions avec les encaissants et donc augmentant les distances de transfert,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 v) évaluation du niveau écotoxicologique des formulations les plus prometteuses.

 

Après ce criblage, les formulations les plus intéressantes seront testées sur un site en mettant en oeuvre une technologie d’injection et de suivi des réactions chimiques au sein du milieu poreux.

 

 

 Ce projet s'étend sur la période 2010-2012 et fait l'objet d'un financement par l'ANR.

 

PARTENAIRES

Le projet Nanofrèzes rassemble les partenaires suivants :

- le CEREGE,
- l'ISM2,
- Serpol,
- Hyphen Consultants,
- l'INERIS.

La société Aquatest participe également à ce projet en tant que sous-traitant.